Brevets

Jusqu’ici, aucun brevet n’était obligatoire pour naviguer en mer. Vous pouviez naviguer à la voile partout dans le monde, sous pavillon belge, sans aucun brevet. Toutefois cela a changé depuis le 1er janvier 2022 et un brevet « mer » est obligatoire pour les bateaux de plaisance dont la vitesse est supérieure à 20km/h ou dont la longueur est supérieure à 15m. Comme alternative possible au brevet « mer » (pour un usage privé jusqu’à 24m), une attestation d’expérience sera également délivrée sous certaines conditions. En outre, pour louer un bateau, quelle que soit sa taille ou sa puissance, il est fréquent que le loueur vous demande une preuve de vos connaissances. Dans la plupart des pays européens, ils reconnaissent les ICC (International Certificate for operators of pleasure Craft) mais aussi les permis français de conduire un bateau de plaisance à moteur, extension côtière ou hauturière.

Nos cours de navigation visent à vous préparer aux examens théoriques pour:

Depuis le 1er juillet 2021, une épreuve pratique est associée au brevet de conduite ainsi qu’au brevet de yachtman. Ces épreuves pratiques doivent être validées dans un centre d’examen pratique reconnu par le SPF. Le centre d’examen du GCBF est maintenant reconnu et pourra bientôt faire passer des examens sur Phenix IV, au départ de Nieuport.

La matière couverte pour le brevet de yachtman vous prépare aussi à l’examen théorique pour l’obtention du  brevet de Chef de bord côtier de la Fédération Francophone de Yachting Belge (FFYB), ainsi qu’à celui de Chef de bord hauturier, moyennant quelques compléments. Ces deux brevets ont un volet pratique qui peut se préparer et être validé sur nos voiliers. Les permis français de conduire un bateau de plaisance à moteur, extension côtière ou hauturière peuvent être obtenus auprès de la FFYB, par équivalence de leurs brevets de chef de bord.